Droits des parents destinés (gestation pour autrui)

Suite à un amendement de la loi, l'expression "congé naissance" est remplacée par "période natale et parentale".

Un/e résident/e israélien/ne qui a reçu la garde d'un enfant par une procédure de gestation pour autrui, en Israël ou à l'étranger, a le droit de recevoir des allocations et bénéfices destinés à une mère qui a donné naissance à un enfant. L'objectif de la loi est de garantir au parent destiné ainsi qu'à l'enfant des conditions de vie adéquates et d'indemniser le parent pour la perte de revenu causée par la période natale et parentale.