Conditions d'attribution


Qui est ayant-droit?

 

Une allocation d'assistance est offerte, jusqu'à l'âge de la retraite (15), aux hommes et femmes assurés par la Caisse d'Assurance Nationale et qui ont besoin d'une importante assistance de la part d'une autre personne pour les activités quotidiennes (s'habiller, se nourrir, se laver, et satisfaire les besoins corporels), ou qui requièrent une surveillance constante en prévention d'un danger pour leur vie ou celle d'autrui.

Une personne correspondant à l'un des profils énumérés ci-dessous a droit à l'allocation:

  • Une personne qui reçoit un traitement de dialyse au moins deux fois par semaine.
  • Une personne qui a reçu une greffe d'organe (rein, cœur, pancréas, poumon, foie) ou de moelle osseuse de la part d'un donneur - pour les six premiers mois suivant la date de la greffe. Une personne qui a bénéficié d'une autogreffe de moelle osseuse - pour les trois mois suivant la date de la greffe.
  • Un patient en oncologie qui reçoit un des traitements médicaux énumérés dans la liste de soins qui apparaît dans la circulaire.

Quiconque qui vit dans une institution dispensant des soins médicaux, infirmiers ou de réhabilitation, n'aura pas droit à l'allocation.

Conditions d'attribution 

L'assuré doit remplir toutes les conditions suivantes:

1. Il est couvert par l'assurance nationale, son âge se situe entre 18 ans et l'âge de la retraite, et il vit en Israël. Lorsqu'une personne se trouve à l'étranger

la Caisse d'Assurance Nationale continuera à lui payer une allocation pendant trois mois si, juste avant son départ, il a reçu l'allocation pendant une période consécutive d'au moins deux mois.
Si il est parti à l'étranger soit pour un traitement médical, soit parce que lui ou son épouse ont été envoyés à l'étranger par un employeur israélien, la Caisse d'Assurance Nationale est en droit, à son entière discrétion, de continuer à payer l'allocation jusqu'à 24 mois (à partir du mois du départ à l'étranger).
Poursuite du paiement de l'allocation après l'âge de la retraite – Une personne qui a atteint l'âge de la retraite perd son droit à l'allocation, à moins d'avoir déposé une demande, au plus tard six mois après avoir eu l'âge de la retraite, et qu'un médecin de la CAN ait établi son éligibilité à une allocation d'assistance pour la période antérieure à son âge de la retraite détermine le droit à une allocation de présence pour la période avant qu'il atteint l'âge de la retraite.
Une personne jugée ayant-droit à l'allocation d'assistance au moment d'atteindre l'âge de la retraite, continuera à la recevoir au-delà de cet âge aussi longtemps qu'elle remplit les conditions d'attribution.

2. Il reçoit une allocation d'invalidité auprès de la Caisse d'Assurance Nationale, qui lui a déterminé un degré d'invalidité médicale d'au moins 40% à partir de 2022 ou d'au moins 60% jusqu'en 2021 

ou n'est pas bénéficiaire d'une allocation d'invalidité, mais la CAN lui a déterminé un degré d'invalidité médicale de 75%, à condition de remplir également les conditions suivantes:
a. Il n'est pas bénéficiaire d'une allocation spéciale d'accident du travail de la part de la Caisse d'Assurance Nationale et ne reçoit, en vertu d'aucune loi, un paiement pour soin personnel ou aide au domicile.
b. Son revenu du travail ne dépasse cinq fois la somme du salaire moyen, soit ILS 49 530 (au 1er janvier 2018).

3. Une personne bénéficiant de prestations en vertu de l'Accord de Mobilité

a également droit à une allocation d'assistance, uniquement si une Commission Médicale du Ministère de la Santé lui a fixé une réduction de mobilité de 100%, ou a établi qu'il requiert et utilise un fauteuil roulant, ou doit être alité.
Un propriétaire de véhicule n'est ayant-droit que lorsque qu'une allocation d'assistance d'un taux de 100% au moins lui a été attribué.

4. Il ne vit pas dans une institution dispensant des soins médicaux, infirmiers ou de réhabilitation.